Savoir vivre ensemble

Banque alimentaire, appel à bénévoles

« Quand les dons voleront nous n’aurons plus besoin des Banques Alimentaires. Les 24 et 25 novembre 2017, les Banques Alimentaires collectent, DONNEZ »

Donnez de votre temps

Vous pouvez accompagner d’avantage la Banque Alimentaire 73 en donnant un peu de votre temps les 24 et 25 novembre.

Les bénévoles, le fer de lance de la Collecte

Pour que cette chaîne de solidarité soit réalisable, 130 000 bénévoles se mobilisent durant ces deux jours soit l’équivalent des habitants de Fort-de-France, de la Rochelle ou de Valence !

Etudiants, familles, bandes de copains, collègues d’une entreprise, Clubs service, chacun peut participer et donner quelques heures de son temps en rejoignant les « gilets orange » et ainsi contribuer à ce week-end de générosité nationale.

En Savoie nous avons besoin de 1500 personnes pour ce WE de collecte

Utilisez les coupons ci joint « BON POUR 3 h GRATUITES » .

banque alim-bon bénévole

La Collecte Nationale : un rendez-vous avec le grand public indispensable

Depuis 33 ans, les Banques Alimentaires font appel à la générosité du public le dernier week-end de novembre. 130 000 bénévoles se mobilisent quelques heures, une journée, en famille ou entre collègues, dans plus de 9000 points de collectes à travers toute la France.
L’an dernier, les Banques Alimentaires ont pu récolter en deux jours l’équivalent de 24 millions de repas. Les Banques Alimentaires ont besoin de la générosité de tous pour assurer leur mission : aider l’homme à se restaurer.

Dans notre département, plus de 1000 tonnes sont récupérés et redistribuées

Grâce à votre soutien la Banque Alimentaire 73 redistribue chaque année plus de 2 millions de repas, 11 375 personnes sont accompagnées via nos 30 associations partenaires.
En donnant une petite partie de vos courses vous aidez une famille en difficulté. Une centaine de magasins participent sur notre département, ouvrez l’œil et aidez nous en achetant quelques produits secs (conserves, sucre, farine, riz, semoule….)

Conflits de voisinage : avez-vous pensez à la conciliation ?

Vous avez un différend qui vous oppose à une personne (voisin, commerçant, artisan, propriétaire, locataire, …)

Vous voudriez résoudre le litige, mais vous ne voulez pas vous engager dans une procédure judiciaire longue, incertaine et coûteuse.

La conciliation est un moyen de justice simple, rapide et efficace pour venir à bout d’un litige et obtenir un accord amiable.

Comment s’y prendre ?

Le conciliateur de justice qui vous recevra lors des permanences

  • Une permanence a lieu un mardi après midi par mois, de 9 h à 12 h à la mairie des ECHELLES.
  • Les personnes intéressées devront prendre rendez-vous auprès du secrétariat de l’hôtel de ville des ECHELLES par téléphone 04 79 36 60 49

Permanences du conciliateur – 1er semestre 2017

  • mardi 17 janvier
  • mardi 21 février
  • mardi 21 mars
  • mardi 25 avril
  • mardi 23 mai
  • Mardi 20 juin

Combien cela va-t-il vous coûter ?

Le recours au conciliateur est entièrement gratuit et peut vous éviter d’engager un procès.

Qui est le conciliateur de justice ?

Le conciliateur de justice est une personne bénévole. Ce n’est pas une magistrat, mais un auxiliaire de justice nommé par le premier président de la cour d’appel, sur proposition du juge d’instance.
Pour le canton des ECHELLES, le conciliateur de justice est Gérard LAMBERT.

Il présente toutes les garanties d’impartialité et de discrétion.

La mission du conciliateur de justice

Sa mission est de favoriser et de constater le règlement amiable des conflits qui lui sont soumis. Il ne donne pas de consultation juridique.

Pour tous renseignements : Contacter le secrétariat de LES ECHELLES (chef lieu de canton) téléphone 04 79 36 60 49

Plateforme de partage et d’entraide entre habitants de Chartreuse

Lancement d’une plateforme de partage et d’entraide entre habitants de Chartreuse : SHARETREUSE.fr

Présentation du projet

SHARTREUSE.fr est un site internet permettant de favoriser le partage et l’entraide entre les habitants du massif de la Chartreuse (professionnels et particuliers). Cet outil permettra de déposer des annonces de partage ou dons d’objets, de partage d’activités, d’achat groupés, d’infos sur la vie locale,…

Origine du projet

La vie à la montagne peut parfois coûter cher écologiquement, socialement et économiquement. Sur un territoire étendu et rural comme le massif de la Chartreuse il n’est pas toujours évident de rencontrer du monde, de tisser du lien quand on est nouvel arrivant, de se faire aider pour un besoin ponctuel quand on est âgé, de proposer ses services…
On fait beaucoup d’achats de matériel, d’outillage, de combustible,…on fait souvent des trajets vers les grandes villes, seul dans sa voiture pour aller faire des courses, travailler ou encore se rendre à la lointaine déchetterie.
Face à ce constat, nous avons décidé de créer un outil simple, rapide, gratuit et accessible au plus grand nombre pour :

  • Favoriser le lien de proximité en créant des opportunités d’échanges de biens, de services.
  • Diminuer notre consommation et nos dépenses en favorisant la mutualisation.
  • Réduire notre impact environnemental.
  • Dynamiser la vie locale.

Qu’est ce que sharetreuse ?

L’association Sharetreuse compte aujourd’hui 2 membres actifs (Jean CLOT et Chloé BIRON) et 3 bénévoles/membres d’honneur.
Jean est chargé de communication au sein d’une structure d’économie solidaire à Grenoble. Par sa connaissance du milieu associatif et sa sensibilité aux problématiques sociales et environnementales, il a tenu à agir localement en créant www.sharetreuse.fr
Chloé s’implique à ses côtés avec ses compétences en communication digitale, ses idées et son énergie débordante.
Rejoignez-nous, l’association recherche des bénévoles pour l’aider à pérenniser son projet et le développer !
Par ailleurs, chaque utilisateur du site devient « adhérent » à l’association une fois inscrit sur ce dernier et pourra contribuer à améliorer et développer la plateforme

Les financements

Pour fonctionner et proposer un site attractif, l’association se lance sur les fonds propres de ses fondateurs mais envisage à très court terme les ressources financières suivantes : Subventions publics / Mécénat / Dons / Crowdfunding.

Une campagne de financement participatif est d’ailleurs actuellement en cours sur helloasso.orget accessible depuis le site www.sharetreuse.fr.

On compte sur vous !

Contact

Stop au brûlage !

  • Savez-vous que lorsque vous jetez dans votre poubelle d’ordures ménagères vos épluchures de légumes et de fruits, vos filtres à café, vos sachets de thé et vos coquilles d’œuf, celle-ci est transportée directement jusqu’à l’usine d’incinération de Chambéry ?
  • Savez-vous que lorsque vous brûlez 50 kg de déchets végétaux, vous émettez autant de poussières que si vous chauffiez votre maison avec une chaudière au fioul pendant 3 mois* ?

Alors Stop au brûlage et Oui au compostage !

La Communauté de Communes Cœur de Chartreuse vous propose des composteurs individuels à tarif préférentiel (20 €).

La recette est simple :

  • un savoureux mélange de déchets de cuisine et de jardin
  • sublimé par une poignée de bactéries, insectes et vers de terre qui viendront naturellement travailler pour vous.
  • Quelques mois plus tard, vous n’aurez plus qu’à récolter le fruit de votre patience : un compost riche en éléments nutritifs parfait pour votre jardin ou vos plantes d’intérieur.
  • pour ceux qui souhaitent aller plus loin : le compost pour les nuls !

N’attendez plus,

* source : Air Rhône-Alpes 2012

Compostage individuel

 

Accueil de migrants – appel aux dons

Suite à la démarche engagée par la municipalité et l’association Entremonts et Peuples et de nombreux bénévoles pour l’accueil de migrants, une famille est maintenant installée à Saint-Pierre d’Entremont. Deux des trois jeunes enfants sont scolarisés à l’école communale et en sont ravis.

Rappelons nous qu’en 1992, la population des Entremonts se mobilisait pour accueillir une famille bosniaque, victime de guerre, qui a partagé la vie du village pendant 4 ans.

A nouveau aujourd’hui, l’association Entremonts et peuples collecte les dons pour soutenir la famille qui nous a rejoint. Forts de la tradition d’accueil des Entremonts, nous savons pouvoir compter encore sur l’engagement des Entremondants.

Pour faire un don et/ou adhérer à l’association :

Contact Odile Carron :

Pour information : la mairie met à disposition gratuitement un logement vacant. Les locaux ont été nettoyés, « rafraichis »  et aménagés par des bénévoles impliqués dans la démarche, avec le matériel, les fournitures et les équipements donnés par de nombreuses personnes. L’ensemble des charges locatives est pris en charge par les associations.

Merci à toutes et tous pour votre engagement.

 

Les arnaques par mail, comment s’en protéger ?

Les fiches pratiques de la concurrence et de la consommation : fp-phishing

Phishing (hameçonnage ou filoutage)

Le phishing (hameçonnage ou filoutage) est une technique par laquelle des personnes malveillantes se font passer pour de grandes sociétés ou des organismes financiers qui vous sont familiers en envoyant des méls frauduleux et récupèrent des mots de passe de comptes bancaires ou numéros de cartes de crédit pour détourner des fonds.

Quel est le principe du phishing ?

Le principe du phishing est de récupérer des données personnelles sur internet. Le moyen utilisé est l’usurpation d’identité, adaptée au support numérique. L’escroquerie repose le plus fréquemment sur la contrefaçon d’un site internet (celui d’une banque ou d’un marchand en ligne). L’adresse URL du lien comprise dans le mél est également « masquée » afin de paraître authentique.

Des méls à connotation alarmiste ou d’autres alléguant d’un prétendu remboursement en faveur de l’internaute sont ensuite massivement adressés. Ils semblent provenir d’une source de confiance (banque, CAF, impôts, etc.) et invitent à se rendre sur une page de formulaire afin de fournir des données personnelles et souvent à caractère financier.

Ces informations sont ensuite récupérées par les phishers. Pendant toute la procédure, la victime croit avoir à faire à un site officiel d’un opérateur qu’elle connaît. Les liens figurant sur la page internet du formulaire sont souvent inactifs.

Comment s’en protéger ?

(source : www.securite-informatique.gouv.fr)

Les centres des impôts n’envoient jamais ce genre de courriel. Ils ne passent jamais par un courrier électronique pour demander à leurs assujettis de saisir leurs informations personnelles.

Les banques et organismes sociaux (CAF, mutuelles, etc.) n’envoient jamais ce genre de courriel : Ils ne passent jamais par un courrier électronique pour demander à leurs clients de saisir leurs informations personnelles. Pour se connecter au site de sa banque il vaut mieux entrer manuellement l’adresse réticulaire (URL) du site dans votre navigateur.

  • Préférer saisir des informations personnelles (coordonnées bancaires, identifiants, etc.) sur des sites internet sécurisés : un cadenas apparaît dans le navigateur et l’adresse du site commence par HTTPS au lieu de HTTP.
  • Ne pas cliquer sur les liens contenus dans les courriers électroniques : les liens affichés dans les courriers électroniques peuvent en réalité diriger les internautes vers des sites frauduleux. En cas de doute, il est préférable de saisir manuellement l’adresse dans le navigateur.
  • Être vigilant lorsqu’un courriel demande des actions urgentes.
  • Utiliser le filtre contre le filoutage du navigateur internet : la plupart des navigateurs (Microsoft Internet Explorer 7, Mozilla Firefox, Opéra) proposent une fonctionnalité d’avertissement contre le filoutage. Leurs principes peuvent être différents (liste noire, liste blanche, mot clé, etc.) et sans être parfaites, ces fonctions aident à maintenir la vigilance de l’utilisateur.
  • Utiliser un logiciel de filtre anti-pourriel : la plupart du temps ces tentatives d’escroquerie se diffusent par le biais de courriers électroniques. Même si les logiciels de filtrage ne sont pas parfaits, ils permettent de réduire le nombre de ces courriels.
  • Ne jamais répondre ou transférer ces courriels.
  • En cas de doute ou de problème, prendre contact rapidement avec son agence bancaire ou l’organisme qui aurait envoyé ce courriel.
  • D’une manière générale, être vigilant et faire preuve de bon sens : ne pas croire que ce qui vient de l’internet est forcément vrai.
  • Signalez l’abus d’utilisation d’informations personnelles aux autorités compétentes
  • Si vous pensez avoir été victime d’une escroquerie par phishing, signalez le immédiatement sur la plateforme « PHAROS » (plateforme d’harmonisation, d’analyse de recoupement et d’orientation des signalements) à l’adresse suivante :

Votre signalement sera traité par un service de police judiciaire spécialisé dans ces questions, l’office central de lutte contre la criminalité et de la communication (OCLCTIC).

Enfin, vous pouvez également signaler les tentatives de phishing sur le site www.phishing-initiative.com, édité par l’association Phishing Initiative et destiné à alimenter les principaux navigateurs afin que l’accès à ces sites soit bloqué.

haie route

C’est le moment de tailler vos haies en bord des routes

Pour une meilleure visibilité et une plus grande sécurité

Les haies et buissons des propriétés privées qui bordent les routes peuvent se révéler dangereuses pour la sécurité en diminuant la visibilité pour les usagers des routes, piétons et automobilistes.

L’hiver, la chute de neige alourdit les branches qui s’inclinent voire tombent sur la chaussée gênant le passage des engins de déneigement et toute circulation plus généralement.

Afin d’éviter ces difficultés, la commune rappelle aux propriétaires qu’il est obligatoire de procéder à la taille et à l’entretien des haies.

Rappel des règles concernant les plantations au bord des routes

Concernant les plantations

Toute plantation d’arbres ou d’arbustes en bord de voirie doit faire l’objet d’une demande d’alignement en mairie.

Compte tenu des conditions de montagne, les haies devront être plantées à 2,5 m du bord de voirie de façon à ce que les branches soient à 2m du bord de voirie.

Cette distance est calculée en limite de voie publique (toutes dépendances comprises).

Concernant l’élagage et l’abattage des arbres et haies

Les arbres, branches, racines qui débordent sur le sol des voies communales doivent être coupés à l’aplomb des limites de ces voies, à la diligence des propriétaires ou fermiers.

Les haies doivent être taillées de manière que leur développement du côté de la voie communale ne fasse aucune saillie sur celle-ci.

Le domaine public routier communal (ou ses dépendances) ne doit pas être encombré et la circulation ne doit pas être entravée ou gênée lors des opérations d’abattage, d’ébranchage, de débitage… des arbres situés sur les propriétés riveraines.

En cas de danger grave ou imminent, le Maire peut prescrire toutes mesures de sûreté exigées par les circonstances, décider l’abattage des plantations privées présentant un danger pour la sécurité publique (en vertu de l’article L. 2212‑4 du code général des collectivités territoriales).

Lorsque les démarches amiables sont sans effet, le Maire adresse au propriétaire une lettre le mettant en demeure de faire cesser le danger.

Faute de résultat dans le délai demandé, le Maire peut, par arrêté, faire procéder d’office à l’abattage aux frais du propriétaire (code de la voirie routière).

Précautions hivernales

L’hiver arrive et nous devons adapter notre comportement routier aux conditions hivernales.

Quelques règles simples sont à respecter, nous vous les rappelons ci-après.

En effet le travail des conducteurs de chasse-neige et de saleuse est souvent perturbé par le stationnement gênant de véhicules et de mauvaises implantations de clôtures.
Aussi,

Pour ne pas gêner le travail des conducteurs de chasse-neige et de sableuses :

  •  Le stationnement des véhicules sur les chaussées des routes départementales et communales est interdit ;
  • Sur les places du village et des hameaux, les véhicules ne doivent pas stationner au même endroit plus de 24 heures d’affilée pour permettre le déneigement.
  • La taille des haies bordant les voies de circulation doit être effectuée à l’automne par les riverains ;
  • La pose des « pares-neige » sur les toitures en bordure des voies publiques est obligatoire.

Lorsque la neige est là :

  • Chaque habitant doit dégager la neige du trottoir devant sa maison et la neige tombée de son propre toit sur les voies publiques et les trottoirs ;
  • Il est indispensable d’équiper votre véhicule de pneumatiques spéciaux et d’avoir une paire de chaînes à portée de main et que le conducteur sache les installer.

Et puis, savez-vous que :

  •  En cas d’accrochage entre un chasse-neige (ou saleuse) et un véhicule en stationnement gênant, la déclaration d’accident sera envoyée à l’assureur accompagnée du procès-verbal sanctionnant le stationnement illicite.
  • La réparation des dégâts causés par le chasse-neige ou la saleuse aux clôtures ou tout autre élément (boîte aux lettres …) dont l’implantation n’est pas conforme, ne sera pas prise en charge par la commune – différents articles définissent les modalités d’implantation de clôture (renseignez vous à la mairie).
  • Il est interdit de rejeter la neige sur la voie publique ; de plus, vous êtes responsable si la neige de votre toiture ou de votre trottoir se retrouve sur la chaussée et créé un accident.
  • En montagne par tout temps, la priorité est au véhicule montant (Code de la Route)

Habiter en montagne, c’est en accepter les contraintes.

Pensez à vérifier que vos compteurs d’eau sont bien protégés contre le gel (cave non chauffée, regard)

En respectant ces quelques règles, pour le bien de tous, l’hiver ne vous apportera plus que des plaisirs… Enfin nous l’espérons !

Pour mémoire,
Le déneigement des routes départementales est assuré par le Conseil Départemental
Le déneigement des voies communales est assurée par la commune

  • Agents communaux : Les secteurs du Pré du Comte, Combettes d’en bas, Pierre-Grosse, Bandet, Grattiers, Varvat, Vincent, Claret, Tardy
  • Sous-traité à Offrédi TP : Les secteurs des Courrier, de la Fracette, les lotissements le Cozon, le  Pré du Comte, Roche Véran, la route du Replat, les places du village et les voies communales de St Même le Bas et St Même le haut

Bon hiver !

En montagne, le véhicule montant est prioritaire

En route de montagne, quelles que soient les conditions météorologiques, la priorité reste au véhicule montant lorsque les véhicules qui se croisent sont de même catégorie.
Cette règle s’applique même en cas de neige, car il est plus facile de freiner que de redémarrer si on est obligé de s’arrêter en montant. C’est une question d’équipement (notamment les pneus hiver) et de dosage, tant de la vitesse que de l’effort au freinage.

En cas d’accident, c’est le code qui s’applique (refus de priorité)

Extrait du Code de la route

« Art. R. 414-3.

  1. Lorsque sur les routes de montagne et sur les routes à forte déclivité le croisement se révèle difficile, le véhicule descendant doit s’arrêter à temps le premier.
  2. S’il est impossible de croiser sans que l’un des deux véhicules soit contraint de faire marche arrière, cette obligation s’impose :
    1. A un véhicule unique par rapport à un ensemble de véhicules ;
    2. Au véhicule le plus léger des deux ;
    3. A un véhicule de transports de marchandises d’un poids total autorisé en charge supérieur à 3,5 tonnes par rapport à un véhicule de transport en commun.
  3. Lorsqu’il s’agit de véhicules de la même catégorie, c’est le conducteur du véhicule descendant qui doit faire marche arrière, sauf si cela est manifestement plus facile pour le conducteur du véhicule montant, notamment si celui-ci se trouve près d’une place d’évitement.
  4. Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe. »

Feux et Déchets verts

La réglementation concernant les feux en extérieur  a pour but de lutter contre

  • les troubles de voisinage générés par les odeurs et la fumée
  • les risques d’incendie
  • la pollution de l’air

Arrêté Préfectoral du 26 mars 2012 interdit l’écobuage

Il est défendu à toute personne de porter ou d’allumer des feux dans les forêts, plantations ou boisements de l’ensemble du département de la Savoie.

La destruction par le feu ou incinération des chaumes (écobuage) est interdite sur le territoire du département de la Savoie.

2012-03-26-ARRETE préfectoral de la Savoie – FEU

L’interdiction du brûlage des déchets verts renforcé depuis le 1er janvier 2012

Une circulaire interministérielle du 18 novembre 2011 qui confirme l’interdiction de brûlage des déchets verts des particuliers à partir du 1er janvier 2012, en application du Code de l’Environnement (art L.541-21-1) et de l’article 84 du règlement sanitaire départemental (RSD).

L’objectif est de lutter contre les troubles de voisinage générés par les odeurs et la fumée, les risques d’incendie et la pollution de l’air, avec l’émission d’imbrûlés (si les végétaux sont humides) et de composés cancérigènes. Par exemple, les émissions d’un feu de 50 kg de déchets verts équivalent à celles d’une voiture à essence roulant 8 500 km, ou encore 4,5 mois de chauffage d’un pavillon équipé d’une chaudière au fioul.

Arrêté Préfectoral du 13 juillet 2004

Pendant les mois de juin à septembre inclus, l’utilisation du feu est interdite dans les bois et forêts et jusqu’à une distance de 200 m de ceux-ci.
En dehors de cette période, l’utilisation du feu dans ces mêmes espaces est autorisée pour les seuls propriétaires et leurs ayants droit, sous réserve de dispositions complémentaires ou d’interdictions fixées par arrêté municipal.

Arrêté Préfectoral du 3 mars 1986 (art. 84)

L’incinération à l’air libre des déchets ménagers est interdite toute l’année.
Sont assimilés à des déchets ménagers ce qui émanent du fonctionnement des ménages : déchets verts issus des travaux d’entretien des jardins des particuliers (tonte, taille des haies, des arbres, feuilles mortes, résidus d’élagage, ….).

Pistes pour la valorisation des déchets verts

Compostage des résidus de tonte (engrais non chimique), déchetterie, utiliser le bois pour les barbecues, réserver un endroit du jardin à un tas de bois (lieux qu’affectionnent les hérissons, prédateurs de limaces).

Le service déchets de la CCCC peut vous renseigner à ce sujet: suivez ce lien.

 

Nos Actualités

Histoire et patrimoine

Etat des lieux patrimonial de la commune, l’inventaire du Parc

L'inventaire patrimonial de Saint Pierre d'entremont est en ligne. Connaître pour valoriser, telle est la devise du Parc tant il est vrai qu’on ne maîtrise bien que ce que l’on connaît bien. Connaître c’est déjà protéger car cela permet de mettre en place une politique de conservation préventive et éventuellement une valorisation.

21 oct

Économie, Service, Santé

Formation de conducteur de transport urbain par câbles

Le GRETA de Grenoble et le Lycée Vaucanson en partenariat avec l'entreprise POMA propose une formation de niveau IV "conducteur de transports urbains par câbles". Cette formation sous statut scolaire ou en alternance ouvrira en novembre 2017 complétée par une formation en milieu professionnel de 15 semaines.

18 oct

Traversée du bourg

Traversée du bourg – travaux du 2 oct au 24 nov sur la RD912

En raison de travaux communaux sur la D912 à l’entrée NORD de St Pierre d’Ent : circulation alternée durant les périodes du 02/10/2017 au 15/10/2017 et du 11/11/2017 au 24/11/2017, interdiction complète de la circulation du 16/10/2017 au 10/11/2017 de 8h à 17h.

18 oct