Bâtiments communaux

Document3

Devenir des bâtiments communaux vacants

Avancement à novembre 2016

Le 2 novembre 2016, après avoir visiter les trois bâtiments communaux vacants (ancienne école du bourg, grange et maison Blanche), le groupe de travail a fait les propositions suivantes :

  1. Ancienne école du bourg : cet ensemble de bâtiments pourrait accueillir un projet d’habitat participatif (logements)
  2. Maison Blanche : ce bâtiment pourrait être démoli et remplacé par un atelier de transformation de produits agricoles
  3. Grange à l’arrière de la maison Blanche : ce bâtiment pourrait garder sa destination de stockage. Il faudra tout de même faire des travaux pour pérenniser le bâtiment (toiture, sol, mur).
  4. Sentiers thématiques : créer des itinéraires en boucle de 2 à 4h passant par les villages et reliant des hébergements, des restaurants, des lieux patrimoniaux ou thématiques et faire un topoguide.

Voici plus en détail, les propositions et les points restant à valider, par thème

Ancienne école du bourg

  • Elle serait destinée exclusivement à des logements type pourquoi pas habitat participatif, l’ancienne maternelle pouvant servir de salles collectives aux logements.

Atouts de cette proposition

  • intérêt de créer des logements en centre bourg près des commerces et services
  • ne dénature pas l’aspect extérieur du bâtiment (valeur patrimoniale)
  • séparer logements et commerces pour limiter les nuisances réciproques, les risques
  • meilleure rentabilité sur 5 logements que sur 3 si le RdC était dédié à des locaux professionnels
  • assure une destination satisfaisante du bien en cas de vente par la commune

Points à vérifier / à approfondir

  • revoir les circulations dans ce secteur : piétons, voitures des nouveaux habitants et des visiteurs et usagers du labo, camions des agricultures.
  • Composition des logements dans le bâtiment : attention au bruit entre niveaux (le duplex résoudrait ce problème).
  • Usages de l’ancienne maternelle en zone risque fort inondation : vérifier la compatibilité

Difficultés / obstacles

  • démarche habitat participatif longue et sans garantie de résultat.
  • Il faudrait que ces personnes aient ou trouvent un emploi à proximité
  • Montage financier : en général ces projets attirent des personnes à faible pouvoir d’achat, donc contraintes financières fortes pour les travaux

Démarche pour le projet d’habitat participatif

  • 2 préalables à tout projet de cette nature : commune motivée et qui a le temps de laisser le projet murir ; trouver des personnes intéressées.
  • Définir un cahier des charges pour l’annonce d’appel à projet ou à candidatures, ce cahier des charges préciserait les conditions de vente, de portage et de montage financier et les critères de sélection des candidats (mettre en valeur le dynamisme du village pour attirer des porteurs de projets).
  • Sélectionner les candidats et les accompagner dans la construction de leur projet.

Les suites :

  • Groupe de travail sur ce thème : Brigitte Bienassis (pilote), Thida Ao, Louis Bocchino, Elsa Charrier, Dominique Girerd, Luc Vernay.
  • Le diagnostic amiante avant travaux doit être fait avant toute démarche. Il faudra ensuite faire chiffrer les études et l’accompagnement

Atelier de transformation de produits agricoles

Nous partons sur l’idée de créer ce labo sur l’emprise de la parcelle de la Maison Blanche qui serait démolie. Le projet de traversée du bourg a été présenté à l’ABF et à la DDT le 18 déc 2015, y compris la démolition de la Maison Blanche et le devenir de l’ancienne école et de la grange. Pas de réaction négative de leur part.

Lise Denat (PNRC agriculture) a envoyé un questionnaire sur le labo de transformation à tous les agricultures et porteurs de projet en agriculture.

Cette enquête vise à recenser les besoins en labo de transfo et les personnes qui seraient prêtes à s’investir dans le projet.

Lise nous a transmis des exemples d’ateliers collectifs de même type notamment celui du Marais Poitevin.

Atouts du projet

  • répond à un besoin des agriculteurs, des touristes, des habitants (labo mis à disposition des habitants pour des préparations de conserves, par exemple)
  • emplacement en centre bourg, accessible
  • ce nouveau bâtiment orienté perpendiculairement à la voie  aura l’avantage de « fermer » la place René Cassin au niveau espace (volonté partagée lors de la démarche sur l’aménagement de la traversée du bourg).
  • Possibilité de faire un lien fonctionnel avec la grange.

Points à vérifier / à approfondir

  • Démolition maison blanche : cuve neutralisée en sous sol. Toiture en matériau amianté.
  • Revoir les circulations dans ce secteur : piétons, voitures des nouveaux habitants et des visiteurs et usagers du labo, camions des agricultures.
  • Compatibilité zone du PLU compatible et un labo de transformation
  • Espace de vente
  • Normes d’hygiène et protocole pour multi utilisateurs

Difficultés / Obstacles

  • construction d’un atelier de transformation de viande au Chenevey (SPE38) par un agriculteur pour ses propres besoins. Envisage de proposer des prestations de découpes et préparations à moyen terme ou long terme.
  • Mode de financement, mode de gestion du labo.

Les suites

  • Constituer un groupe de travail / Lise Denat
    • Constitué des agriculteurs intéressés, des chasseurs, de l’association des plateaux des fermes de Chartreuse, quelques particuliers intéressés
    • Pour réaliser un cahier des charges, un prédimensionnement
    • Imaginer le mode de gestion de cet équipement
  • Repérer des expériences similaires (exemple les bateleurs – Art de laine en Ardèche) et organiser un voyage d’étude / Brigitte Bienassis et Lise Denat
  • Montage financier : programme LEADER + Co financement à trouver
  • Groupe de pilotage du projet : Thida Ao, Brigitte Bienassis, Lise Denat, Sylvaine Muraz + ceux non présents à la réunion / faire le point en janvier sur les retours au questionnaire.

Sentiers thématiques

Gilles Cerutti a réuni le groupe de travail sur ce sujet le 2 novembre.

Objectif : créer des itinéraires en boucle de 2 à 4h passant par les villages et reliant des hébergements, des restaurants, des lieux patrimoniaux ou thématiques et faire un topoguide.

Atouts

  • lien avec le labo de transformation
  • il n’existe actuellement aucun topo sur les chemins des Entremont

Points à vérifier / à approfondir

  • identifier les thèmes
  • signalétique au niveau des départs de promenade / randonnées à partir des bourgs, avec indication de durée, du thème, ou site à voir.
  • Travailler avec les autres communes des Entremont, avec l’OT.

Difficultés / obstacle

  • signalétique qui peut être couteuse

Prochaine réunion

Les 3 projets avancent séparément sur leurs objectifs. Un point global de leur avancement sera réalisé le mercredi 1er février 2017 à 18h en groupe élargi à la Maison Hermesende


L’an dernier nous avons engagé une démarche participative pour définir comment aménager la traversée du bourg.

RAPPEL de la DEMARCHE

En décembre 2015, en réunion publique, nous avons présenté le projet et les points à approfondir dont le devenir des bâtiments vacants (ancienne école, Maison Blanche et grange à l’arrière).

Cap Rural nous accompagne dans cette démarche.

Le groupe de travail constitué pour l’occasion s’est réuni le 19 mai, avec un incontournable : les nouvelles destinations des bâtiments ne devront pas générer de frais de fonctionnement pour la commune (il faudra prévoir soit de vendre ces bâtiments soit de les réhabiliter et fixer un loyer couvrant les frais de fonctionnement et l’emprunt éventuellement contracté pour l’investissement).

L’état des lieux est éloquent !

Les participants ont situé sur une carte du bourg les équipements et activités, professionnels, publiques ou associatifs, en Savoie et en Isère.

Il montre le dynamisme du bourg particulièrement bien équipé. Puis les participants ont identifié ses points forts et lister les besoins dans tous les domaines.

CR réunion du 19 mai 2016-bâtiments communaux vacants

Nous avons regroupé les besoins en 6 domaines

  • patrimoine naturel et filière bois
  • besoins de services liés au tourisme
  • besoin de locaux / ateliers, pour les artistes et les artisans
  • besoin de locaux commerciaux
  • enfance / jeunesse

Le comité de pilotage est mis en place

il est constitué de

  • Isabelle Cavallo, conseillère municipale de St Pierre d’Entremont Savoie, Brigitte Bienassis, maire de St Pierre d’Entremont Savoie
  • Aurélie Braillon, Cap Rural
  • Lorène Abba, chargée de mission économie au Parc de Chartreuse
  • Angèle Lavaud, directrice de l’AADEC

A partir d’un groupe élargi aux personnes ressources dans les domaines identifiés, la réunion du 29 juin a permis d’approfondir les besoins du territoire et imaginer comment y répondre en termes d’activités ou d’équipements dans les bâtiments communaux vacants ou d’une autre façon.

Lors de la réunion du 27 juillet, en groupe restreint (personnes présentes le 29 juin et volontaires pour approfondir), nous avons

  • repris les besoins et ressources définis le 29 juin pour les 3 ateliers réalisés,
  • repris les 3 thèmes non abordés en atelier
  • bâti une feuille de route en reprenant les actions et outils proposés, échelonné dans le temps, précisé qui fait quoi

 Les pistes de reconversion s’affinent

Synthèse de la réunion du 27 juillet :

Principes de base

Rappel des principes de base pour imaginer le devenir des bâtiments communaux

  • Activités rémunératrices pour couvrir les frais du bâtiment
  • Cohérence avec le territoire / le bâti
  • Porté par les acteurs

Mieux valoriser le patrimoine naturel et bâti

  • Questionner les associations et les professionnels sur ce qui se fait et dans quelles conditions
  • Cela renvoie au questionnaire tourisme / loisir

Location de matériel de sport et de loisir

  • Questionner les associations et les professionnels sur ce qui se fait et dans quelles conditions
  • le questionnaire est finalisé et diffusé  courant août : les 2 campings, cirque de St Même, fête des artisans et paysans, musée de l’ours des cavernes, OT / accompagnateurs / hébergeurs, restaurateurs
  • Isabelle Cavallo / Thida Ao
  • Août pour les touristes
  • Septembre / octobre pour les habitants

Activités artistiques

  • Questionner les artistes sur les besoins, les activités, le lien pédagogique, commercialisation
  • Christophe Errouët

Atelier de transformation de produits alimentaires

  • Identifier les producteurs en lien avec le PNRC et CCCC (actuellement petits fruits, escargots, plantes aromatiques)
  • L’atelier pourrait accueillir des animations, des particuliers, l’association des plateaux des fermes de Chartreuse qui aurait besoin d’un local de transformation.
  • Brigitte Bienassis
  • Voir aussi ce qui se fait ailleurs : ardelaine, nectardéchois, la coopérative Scopa à Ajaccio (http://www.bastamag.net/Artisans-artistes-createurs-et)
  • tous

Local de vente / outil de bricolage

  • En lien avec la ressourcerie le « transformateur »
  • Achats groupés de produits alimentaire : viser des produits qui ne se vendent pas à l’épicerie du village, un local de stockage suffirait car besoin de quelques jours par mois.
  • à traiter hors « devenir des bâtiments communaux vacants »

Logement tous occupants / hébergement personnes âgées

  • Il existe déjà des logements personnes âgées à ELV, difficile de relancer un même projet sur SPE73.
  • Les étages de l’ancienne école pourraient accueillir des logements.
  • Contacter le CAUE, l’OPAC, Hélène Musolesi pour approfondir ce thème : demandes en logement, offres.
  • Brigitte Bienassis

Enfance jeunesse

  • Pas vraiment de besoins nouveaux dans ce domaine, les équipements / activités / services existants sont suffisants
  • à traiter hors « devenir des bâtiments communaux vacants »

Rénovation appartements des Bandet : confort et économie

Les appartements des Bandet ont fait peau neuve pour la plus grande joie de leurs locataires.

Les objectifs de la commune :

  • améliorer les performances thermiques du bâtiment (isolation par l’extérieur, dalles isolantes)
  • mettre en conformité électrique
  • améliorer le confort pour les occupants
  • en faire des logements sociaux (les loyers baisseront de l’ordre de 8%)

 

Quatre appartements T2 ont été remis à neuf pour 264 000 Euros TTC d’investissement.

Le bâtiment comportait initialement 5 appartements, 2 au rez de chaussée, 2 au 1er étage et 1 au 2ème étage dans les combles.

Pour que l’isolation du bâtiment soit plus efficace et pour préserver la surface intérieure des logements, le choix a été fait d’isoler les murs par l’extérieur et d’isoler le plafond des appartements par le plancher des combles (suppression de l’appartement des combles).

L’isolation, dans un souci d’économie et d’écologie, est la part importante de cette réalisation. L’isolation thermique est effectuée par l’extérieur. Des plaques de polystyrène, à haut pouvoir isolant, seront fixées sur les façades et recouvertes d’un enduit. Les menuiseries extérieures ont été remplacées par un matériel plus performant. Des volets roulants remplacent les anciens volets. Toutes les portes ont été changées.

Des travaux importants ont été réalisés dans chaque logement :

  • Au RDC, la création d’une chape a permis l’installation d’un chauffage au sol.
  • Du carrelage ainsi que des sols souples ont été posés, les murs remis à neuf, peints ou carrelés (cuisine, SDB).
  • L’électricité et la plomberie ont été remises aux normes. Une isolation phonique est réalisée entre les étages.
  • Dans les communs, la cave sera fractionnée en 4 boxes grillagés et la cage d’escalier refaite.

Les travaux ont été réalisés en plusieurs étapes. Lorsque son appartement était en travaux, chaque locataire a été relogé dans le logement inoccupé du RDC, celui-ci étant le premier réhabilité. Les travaux devraient être totalement terminés début 2015.

Les locataires voient ainsi leur confort amélioré et leurs charges allégées (isolation thermique). Le passage de ces appartements en logements sociaux impliquera une baisse de leur loyer, dès que la convention avec l’État sera effective.

Le plan de financement est le suivant

Coût de l’opération 264 000 euros
subvention de l’Etat PALULOS 13 000 euros
Dotation parlementaire
(Sénateur André Vairetto)
20 000 euros
Eco prêt 48 000 euros
Prêt PAM 156 000 euros
Fonds propres 27 000 euros

Les emprunts seront remboursés par les loyers perçus.

La Maison Hermesende fait peau neuve

Après 15 ans d’attente et 3 mois de travaux, les 2 étages rénovés de l’ancienne maison paroissiale vont être mis à la disposition des associations locales dans le courant du mois de décembre.

C’est en 1997, suite à la fermeture de l’école Notre-Dame, que la vocation associative de ces locaux se dessine.

Après avoir hébergés dans des conditions de confort et de sécurité rudimentaires, les activités du Judo club des Entremonts, de la ludothèque, des Farendelles (pratiques musicales), de la chorale du Charmant-Som, des sections danse et gym de Sports et loisirs, le scrabble et plus récemment des ateliers d’arts plastiques (dessin, peinture…), il devenait urgent de procéder à une mise aux normes générale des lieux.

Grâce à la mobilisation d’un budget dépassant les 150 000 € HT, réparti entre la commune de Saint-Pierre Savoie, maître d’ouvrage, et le conseil général, les locaux ont été complètement métamorphosés : les cloisons et les murs ont tous été repris, l’ensemble des menuiseries a été remplacé, l’installation électrique a été refaite à neuf, les planchers et l’escalier ont été restaurés.

Si l’on rajoute la reprise complète des peintures murales et le remplacement des vieux ventilo-convecteurs des combles par des radiateurs neufs, on mesure l’ampleur des changements intervenus cet automne.

Ce projet s’inscrit dans une opération plus vaste consistant en une réhabilitation en profondeur de l’ensemble du bâtiment, et qui a débuté par l’aménagement de la salle Notre-Dame en 2008 et la réfection de la cour haute en 2011.
D’ici 2 ans, la cour basse doit être entièrement rénovée à son tour (enrobés et gardes-corps), dans le cadre de la mise en accessibilité de la salle Notre-Dame pour les personnes à mobilité réduite ; cette obligation réglementaire nécessitera également la création d’un perron équipé d’une rampe devant l’entrée du public.

A l’issue de cette ultime tranche de travaux, plus d’un demi-million d’euros auront été investis sur des fonds publics, pour permettre à ce bâtiment de connaître une seconde jeunesse, tout en restant fidèle aux principes fondateurs de l’éducation populaire*, présents depuis son inauguration en 1936.

Ainsi, à l’heure du regroupement de l’ensemble des activités sportives sur le site du Replat, cette Maison Hermesende est appelée à devenir une véritable maison des associations destinée principalement à l’accueil des activités d’éveil artistique, qu’il s’agisse des pratiques musicales ou des arts plastiques, formant ainsi avec la salle Notre-Dame dédiée au cinéma et aux arts de la scène, un ensemble cohérent à vocation culturelle.

Voici quelques photos intérieures :

Le four des Bandet remis à neuf

Dans le cadre des « opérations village » [1] , la Communauté de Communes, en tant que maître d’ouvrage, a engagé la restitution globale du four des Bandet.

Financement

Le financement est assuré par moitié par le Conseil Général de la Savoie et par moitié par la Commune.
Le montant des travaux est de 9880 € HT.

Les travaux

Les travaux ont été réalisés courant juin 2010, par l’entreprise « Les jardins des Cîmes », entreprise de réinsertion, spécialisée dans la réfection du petit patrimoine ancien.
Les travaux ont consisté en

  • reprise intégrale de la couverture (tuiles écailles) et des éléments de charpente liés.
  • restauration des joints des murs extérieurs et intérieurs
  • réfection de la souche de la cheminée, et éléments de la face avant de la chambre de chauffe,

Ce four peut maintenant reprendre du service, à disposition de tous les habitants des Bandet.

[1] Principe des opérations village : les communes recensent les projets d’aménagement du petit patrimoine qu’elles souhaiteraient réaliser (fours, bassins, places de village…) et font réaliser des devis. La Communauté de Communes est le maître d’ouvrage de ces réalisations. Le financement de ces investissements est assuré par moitié par le Conseil Général et par moitié par la commune pour les réalisation situées sur son territoire.

Le four des courriers remis à neuf

Dans le cadre des « opérations village » [1] , la Communauté de Communes, en tant que maître d’ouvrage, a engagé la restitution globale du four des Courriers.

Financement

Le financement est assuré par moitié par une subvention du Conseil Général de la Savoie (versée à la CCEC) et par moitié par la Commune.
Le montant des travaux est de 8303 € HT.

Les travaux

Les travaux ont été réalisés courant novembre 2011, par l’entreprise « Les Toits d’en haut ».
Les travaux ont consisté en

  • reprise intégrale de la couverture (tuiles écailles) et des éléments de charpente liés, y compris abergement de la cheminée
  • remplacement du bardage sur les 4 faces

 

 

[1] Principe des opérations village : les communes recensent les projets d’aménagement du petit patrimoine qu’elles souhaiteraient réaliser (fours, bassins, places de village…) et font réaliser des devis. La Communauté de Communes est le maître d’ouvrage de ces réalisations. Le financement de ces investissements est assuré par moitié par le Conseil Général et par moitié par la commune pour les réalisation situées sur son territoire.

Sanitaires publics

Les sanitaires publics sont situés derrière La Poste, en bordure du Cozon.

Ils ont été entièrement rénovés en 2011 :
- 3 toilettes dont une pour les personnes à mobilité réduite.
- réhabilitation du préau et de son bassin :
Amis randonneurs, merci de ne pas y nettoyer vos chaussures, les cailloux et la terre en boucheraient l’évacuation !

Un panneau en indique l’accès sur la façade de La Poste.

Ces sanitaires sont à votre disposition (sauf en hiver [1]), merci d’en prendre soin !

 

Nos Actualités

juin 2017

Comptes rendus de réunions

Relevés de décisions des séances du conseil communautaire

Les relevés de décisions des séances du conseil communautaire de la communauté de communes Cœur de Chartreuse, téléchargeables.

23 juin

Aide à la personne

Canicule et nous : comprendre et agir

En cas de fortes chaleurs, il est nécessaire que les personnes fragiles prennent quelques précautions pour s’en protéger.

22 juin

Santé et sécurité

Luttons contre le moustique tigre

Des gestes simples réduisent efficacement le risque de présence du moustique à proximité du domicile. Ils sont indispensables pour limiter la prolifération des moustiques et pour protéger votre entourage.

22 juin