L’EMA, où en est-on ?

Dernière modification le 14 mai 2021

Le point par Wilfried Tissot, Maire , au 1er mai 2021 :

 

« Où en est-on concernant l’EMA ?

Historique

L’Établissement Multi Activité (EMA) de Saint Pierre d’Entremont est fermé depuis le 30 novembre 2020. Suite à la fêlure de nombreuses fenêtres, la Communauté de Communes Cœur de Chartreuse a missionné un bureau d’étude, spécialisé dans la structure bois, pour vérifier l’état du bâtiment. Le bureau d’étude a constaté plusieurs éléments de fragilité sur la structure, notamment au niveau des ferrures qui maintiennent les éléments de charpente.  Ces éléments ont été considérés comme suffisamment importants pour fermer le bâtiment. La Communauté de Communes Cœur de Chartreuse a mis en sécurité le gymnase en faisant étayer la structure, puis lança immédiatement une procédure de mise en demeure auprès de l’ensemble des entreprises qui avaient remporté les lots constituant l’appel d’offre pour la construction du bâtiment. Construit en 2013, le bâtiment reste sous garantie décennale. La totalité des entreprises ont répondu à la mise en demeure et ont déclaré le litige à leurs assurances. La Communauté de Communes a missionné un expert assuré afin d’organiser et de coordonner les différentes démarches auprès des assureurs et experts engagés, ceci dans le but d’obtenir les meilleures indemnisations possibles et dans les meilleurs délais.

Une bataille d’experts juridiques et techniques

Une modélisation des mouvements du bâtiment a été réalisée et un diagnostic structurel présentant les fragilités et les causes probables des mouvements du bâtiments a été présenté le 20 avril 2021 devant l’ensemble des experts et des assureurs. Pour l’instant les 3 éléments les plus importants qui semblent avoir concouru à la fragilisation du bâtiment seraient : le sous-dimensionnement de certain bois, la qualité et/ou la mise en œuvre des ferrures de maintien, et dans une moindre mesure la qualité du séchage de certain bois.

Toutes les parties reconnaissent le problème, par contre, il n’y a pas encore de consensus sur la répartition des responsabilités. Les parties souhaitent d’abord connaitre les scenarii techniques retenus entre consolidation du bâtiment et démolition/reconstruction. Ce choix n’est pas simple, d’un côté la démolition/reconstruction est beaucoup plus facile techniquement et juridiquement, mais risque de coûter très cher, ce qui bloque les assureurs sur leurs taux de responsabilité. D’un autre côté, le renforcement du bâtiment nécessiterait des études complémentaires entrainant le démontage de certaines parties du toit et du bardage pour avoir accès à des pièces invisibles actuellement. Ce renforcement nécessiterait aussi une modélisation de la structure existante extrêmement précise. Cette seconde approche risque de prendre beaucoup de temps sans garantir que le prix soit considérablement réduit. Sans pouvoir aujourd’hui évaluer le temps d’indisponibilité de notre équipement sportif, il faut tout de même noter que pour l’instant toutes les parties souhaitent régler ce litige à l’amiable. 

En attendant, quid des utilisateurs ?

Les utilisateurs de l’EMA sont très nombreux : les écoles de Saint Pierre d’Entremont et d’Entremont-le-Vieux, mais aussi tous les clubs : escalade, badminton, tennis, cirque, twirling bâton, danse, Aïkido, futsal, biathlon,  gymnastique et pilates, sans compter tous les festivals et utilisations ponctuelles telles que des stages et tournois.

Les 4 communes de la vallée des Entremonts, avec la Communauté de Communes et l’AADEC, ont trouvé un lieu pour chaque utilisateur, soit dans la salle municipale d’Entremont-le-Vieux, soit dans la salle Hermesende, soit dans la salle de motricité de l’école ou encore à la grange de Corbel. Bien sûr, ces salles sont moins hautes et moins spacieuses mais permettront tout de même le maintien des activités. Toutefois pour 3 activités il y a plus de problèmes : l’escalade, le badminton, et le futsal. Aucune solution n’est pour l’instant possible pour l’escalade. Concernant le badminton et le futsal, les seules solutions envisageables seraient la mise à disposition de minibus pour que les activités puissent se réaliser dans la vallée.

La fermeture momentanée de l’EMA réduit forcément la qualité de pratique pour la quasi-totalité des utilisateurs. Ces préjudices sont en train d’être évalués pour les faire remonter aux assurances. La possibilité de monter un petit gymnase modulaire s’avère être très normée, et donc très chère, ce qui rend cette solution difficilement envisageable en l’état. » En attendant la réalisation de nouvelles études pour définir la méthode de reconstruction/consolidation et l’accord des parties sur les responsabilités de chacun, il est certain que la vie sans gymnase sera encore assez longue.

Wilfried Tissot

Nos Actualités

École

Cantine scolaire St Pierre d’Entremont

le 22 mai sur France 2 (tv) à 13h15

16 Mai

Autres travaux

Coupure d’électricité 31 mai

10h-12h - Hameaux des Tardy, Claret, Vincent.

15 Mai