Portrait de territoire

Décès de Candide DARDEL, ancien maire

Nous vous informons du décès brutal de Monsieur Candide DARDEL le 7 février 2016.

Monsieur Candide DARDEL a été conseiller municipal de mars 1983 à mars 1989, 2ème adjoint au Maire de mars 1989 à juin 1995 et Maire de juin 1995 à septembre 1997.

Au nom de la municipalité, nous présentons toutes nos condoléances à sa famille et nous lui rendons hommage pour son implication dans la vie de la commune.

Monuments historiques – Tournerie de St Même et Moulin des Teppaz

Deux bâtiments ont été inscrits au titre des  monuments historiques par arrêté du Préfet de la Région Rhône Alpes le 11 septembre 2015

  • Le moulin des Teppaz situé à Entremont-Le-Vieux – arrêté 15-226
  • La Tournerie de Saint-Même située à Saint-Pierre d’Entremont Isère – arrêté 15-227

Ces deux bâtiments ne sont pas situés sur la commune de Saint-Pierre d’Entremont Savoie mais en sont frontaliers. Toutefois, suite à la demande de la commune, ces classements ne créeront pas de périmètre de protection sur son territoire.

2015-Arrêté classement moulin Teppaz 2015-Arrêté classement-tournerie de St même

 

André MARESCHAL reçoit la légion d’honneur pour faits de résistance

Samedi 18 juillet 2015, Gérard MANON, président de la société des membres de la légion d’honneur (section Savoie) a remis à André MARESCHAL la légion d’honneur pour son implication dans la résistance pendant la seconde guerre mondiale.

A son domicile des Grattier (Saint-Pierre d’Entremont Savoie), sa fille, Aryane Mareschal-Montoro, avait organisé à cette occasion, une cérémonie très conviviale en présence de sa famille, de M Delaunay, président de l’association des anciens combattants de St Pierre d’Entremont, de MM Garavel , Fetaz et Teppet, portes drapeaux, de Brigitte Bienassis, Maire de la commune, et de Louis Bocchino, son 1er adjoint.

Monsieur André MARESCHAL est né en 1921. Il est entré dans la résistance à 22 ans et a intégré le réseau « Chartreuse Vercors » au sein duquel il officiait essentiellement comme chauffeur et transmetteur.

Par ailleurs, il cachait à son domicile des Grattier un poste de transmission à partir duquel il envoyait des messages codés pour les besoins de la résistance. Ces messages ont été déterminants pour certaines opérations comme le bombardement de Modane, centre ferroviaire important pour l’ennemi.

Pendant la guerre, il a participé à la libération de Bourgoin-Jaillieu.

Engagé volontaire en 1945 dans les transmissions, il a poursuivi un temps sa carrière militaire au sein du 13ème BCA.

medaille 051-2  IMGP3873-2 medaille 071-2 IMGP3875-2

1000 ans d’histoire de la SAVOIE – tome III

Une étude magistrale sur le territoire de l’Avant-Pays Savoyard

Voici enfin le tome III  de « Mille ans d’histoire de la Savoie » consacré aux quatre cantons de l’Avant-Pays Savoyard, à savoir : Les Echelles, Pont-de-Beauvoisin, Saint-Genix-sur-Guiers et Yenne.

Marie-Thérèse VINCENT a participé à cet ouvrage en écrivant l’histoire de SAINT PIERRE D’ENTREMONT, de  l’an mil à nos jours, 20 pages sur 800. Gaëlle BRANCAZ pour sa part y décrit l’histoire d’ENTREMONT-LE-VIEUX, Mme GARIN, celle de CORBEL.

Cet ouvrage de qualité  richement illustré est tourné vers l’événementiel et surtout vers la vie  des habitants et leur patrimoine. Un ouvrage de référence : 800 pages, 1800 illustration, 5000 événements.

Parution le 30 octobre 2015

Prix en librairie après parution : 79 €.

Pourquoi une place « René CASSIN ? »

Dans la commune de St Pierre d’Entremont Savoie, pas de numéro ni de nom de rue, ruelle, impasse, allée, place à l’exception de la place de la Mairie qui a été baptisée « Place René CASSIN ».
C’est l’occasion de présenter ce grand homme, qui a marqué notre Histoire, la grande comme la petite…

rene-cassin01

René Samuel Cassin [1] (1887 – 1976) prix NOBEL de la PAIX en 1968

Surnommé “l’homme des droits de l’homme”, René Samuel Cassin fut le “père spirituel” et le rédacteur principal de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par l’O.N.U en 1948.

Gravement blessé durant la première guerre mondiale, il dénonce l’incohérence des conflits et fonde en 1918 l’union des anciens combattants comptant plus d’un million d’adhérents. Membre de la délégation française à la Société Des Nations en 1924, il participe à la création de l’Union Européenne n’ayant plus désormais qu’un seul dessein : concrétiser ses propensions humanitaires et « effacer toute frontière entre les hommes, reconnaissant à chacun d’entre eux les mêmes droits inséparables à la dignité d’être ».
Plus proche des êtres que des idéologies, ce juriste hors pair participe à la vie politique de son pays comme un internationaliste, soucieux de mener sa mission d’humaniste à travers la défense des droits fondamentaux des individus. Ce faisant, dès la montée du nazisme, il énonce déjà comment les nations pourront rétablir une Paix durable.

A l’appel du général de Gaulle, René Cassin se rend à Londres pour rédiger les textes légaux de son gouvernement naissant et participe aux négociations franco-britanniques. Alors qu’il préside le comité juridique du gouvernement provisoire, il donne de nombreuses conférences aux quatre coins du monde et entreprend des missions académiques en tant que délégué français à l’U.N.E.S.C.O dont il fut, d’ailleurs, l’un des principaux inspirateurs. C’est ainsi qu’il poursuit sans relâche sa mission internationale devenant bientôt le président de la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies.

Bref, il serait bien long d’énumérer toutes les responsabilités attribuées à René Cassin tant les manifestations de son engouement pour l’avènement d’une Paix durable furent innombrables… Et c’est à l’âge de 60 ans, après une longue carrière consacrée à la justice et à la défense de la dignité humaine, que René Cassin participe à l’élaboration de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : fruit sublime de l’union de ses connaissances juridiques, de son humanisme éloquent et de sa maturité spirituelle.

« Cette déclaration, dit-il, se présente comme la plus vigoureuse, la plus nécessaire des protestations de l’humanité contre les atrocités et les oppressions dont tant de millions d’êtres humains ont été victimes à travers les siècles ».

Aussi, pour son action en faveur du « respect des droits de l’homme sur le plan mondial », le comité Nobel d’Oslo lui attribue en 1968 le prix Nobel de la Paix.

Un être plein d’énergie, d’intelligence et d’humanité qui dans sa déclaration d’Amour à l’humanité a transmis aux nations une Parole de Vie universelle et, par-là, un véritable “instrument” de Paix.
Mais «  à présent que nous possédons un instrument capable de soulever ou adoucir le fardeau d’oppression et d’injustice dans le monde, déclare René Cassin, nous devons apprendre à l’utiliser  ».

Car, lorsque toutes les nations feront de cette déclaration le fondement de leur politique, la fraternité et la Paix seront alors possibles.

Notes :

[1] (né le 5 octobre 1887 à Bayonne, mort le 20 février 1976 à Paris), était un juriste, diplomate et homme politique français. Membre du gouvernement de la France Libre pendant la seconde Guerre mondiale, principal auteur de la déclaration universelle des droits de l’homme en 1948, président de la cour européenne des droits de l’homme, il reçut le prix Nobel de la paix en 1968.

Un état des lieux du patrimoine

Saint-Pierre d’Entremont Savoie

  • Canton des Echelles
  • Ancienne appellation : Entremont-le-Neuf
  • Superficie : 1836 hectares
  • Habitants : les Semperreins
Un portrait très complet de Saint-Pierre d’Entremont Savoie a été établi grâce à une collaboration entre le Parc Naturel Régional de chartreuse, le Service du Patrimoine culturel de l’Isère et la Conservation Départementale de Savoie.

Dans ce document de 24 pages, vous trouverez des éléments sur  :

  • Territoire et paysage
  • Histoire et évolution de la commune
  • Organisation du bâti
  • Le patrimoine
  • une bibliographie

Télécharger ce document

chapelle 10000 martyrs

Chapelle des 10 000 Martyrs et Tour d’Inferney

Chapelle des 10 000 martyrs

La façade de la Chapelle des 10 000 martyrs est classée monument historique depuis avril 1928.

chapelle-0875c

Cette chapelle en retrait par rapport à la route est maintenant signalée par une plaque « itinéraires remarquables » installée par le Conseil Général de Savoie co-financée avec la Commune de St Pierre d’Entremont Savoie, dans le cadre de la signalisation des itinéraires remarquables de SAVOIE.

chapelle_panneau-04e05

Cette plaque présente des éléments historique de la Chapelle.

 

La Tour d’INFERNEY

La Tour d’INFERNEY n’est pas un monument classé mais un signe bien distinctif de notre commune.

Des travaux de restauration ont été effectués sous maitrise d’ouvrage CCVE [1], suite à l’incendie qui, en 2005, a détruit la charpente et l’ancienne toiture en essendoles.

infernet1-e79cb

Avant l’enlèvement des échafaudages, une visite guidée a été organisée à l’occasion des journées du patrimoines en septembre 2008, commentée avec passion par M. Lemarié, architecte des bâtiments de France.

tour_echafaud-20227

Cette tour, comme en témoignent les traces d’arrachement encore visibles à droite de la porte, correspond à la tour d’angle d’un bâtiment aujourd’hui disparu. C’est ce qui explique l’absence d’escalier intérieur pour accéder aux étages : chaque niveau du bâti principal ouvrait directement sur l’un des étages de la tour. Cet édifice, daté de la fin du 15ème siècle, occupait sans doute une place stratégique en bordure du Guiers, verrouillant le passage entre Savoie et Dauphiné.

tour_neuve-ba920

volets-2-caada

IMGP1090-13287

Une plaque signalétique « itinéraires remarquables » exposant l’histoire de cette Tour est installée au pied de la tour. Cette plaque est co-financée par le Conseil Général de Savoie, la commune de St Pierre d’Entremont Savoie et la Communauté de Communes des Entremonts en Chartreuse.

Histoire, patrimoine, archives des pays de Savoie

Voir en ligne : en savoir plus avec SABAUDIA

Sabaudia : histoire, patrimoine, archives des Pays de Savoie

Les limites administratives ne respectent pas toujours l’histoire commune et les intérêts partagés. C’est pourquoi les Départements de la Savoie et de la Haute-Savoie ont créé en 2001 l’Assemblée des Pays de Savoie (APS) afin de favoriser une unité savoyarde propice à un développement harmonieux. Cas unique en France, l’Assemblée des Pays de Savoie permet aux deux départements de mutualiser leurs engagements sur des sujets d’intérêt commun dans différents domaines : l’éducation (Université de Savoie), la valorisation touristique (Savoie Mont-Blanc Tourisme), la culture et le patrimoine ainsi que le soutien à l’environnement.

La population légale au 1er janvier 2014

Les populations légales sont désormais actualisées chaque année.

Populations légales au 1er janvier 2014 de la commune
- Population municipale : 423
- Population comptée à part [1] : 22
- Population totale : 445

[1] Population qui réside sur la commune en résidence principale mais qui habite dans une autre commune régulièrement, ex : les étudiants

La population légale au 1er janvier 2013

Les populations légales sont désormais actualisées chaque année.

Populations légales au 1er janvier 2013 de la commune
- Population municipale : 424
- Population comptée à part [1] : 22
- Population totale : 446

La population est en augmentation de 5,7% par rapport à 2007.

Le document ci joint présente les résultats complets du recensement de 2007.

Source : voir le site de l’INSEE

Données recensement 2007

 

Nos Actualités

juin 2017

Comptes rendus de réunions

Relevés de décisions des séances du conseil communautaire

Les relevés de décisions des séances du conseil communautaire de la communauté de communes Cœur de Chartreuse, téléchargeables.

23 juin

Aide à la personne

Canicule et nous : comprendre et agir

En cas de fortes chaleurs, il est nécessaire que les personnes fragiles prennent quelques précautions pour s’en protéger.

22 juin

Santé et sécurité

Luttons contre le moustique tigre

Des gestes simples réduisent efficacement le risque de présence du moustique à proximité du domicile. Ils sont indispensables pour limiter la prolifération des moustiques et pour protéger votre entourage.

22 juin