80e anniversaire du Maquis de Chartreuse

Dernière modification le 12 juin 2024

M.à.J le 11/06/2024

Discours de Monsieur le Maire de Saint-Pierre d’Entremont Savoie,  Wilfried TISSOT

“Madame la Ministre, chère Marina

Monsieur le Directeur de cabinet représentant monsieur le Préfet de Savoie

Messieurs les Sénateurs de Savoie et d’Isère

Monsieur le Député de Savoie,

Monsieur le Conseiller régional, cher Cédric,

Monsieur le Président du Conseil Départemental de Savoie

Madame la Conseillère départementale de I’Isère

Madame la Présidente de la Communauté de Communes Cœur de Chartreuse, chère Anne

Mesdames et Messieurs les Maires

Monsieur le Lieutenant-colonel délégué militaire départemental-adjoint de l’Isère

Mesdames et messieurs les dignitaires de la Légion d’honneur et de l’Ordre National du Mérite.

Mesdames et messieurs les officiers et représentants de la Gendarmerie, du 7e et du 13e BCA, et des Sapeurs-Pompiers

Madame la directrice de l’Office National des Anciens Combattants et des Victimes de Guerre

Mesdames et Messieurs les élu(e)s, chères et chers collègues

Mesdames et Messieurs les présidents d’associations

Mesdames et Messieurs les anciens combattants et victimes de guerre

Messieurs les porte-drapeaux

Chers enfants, dont je salue tout particulièrement la présence aujourd’hui

Mesdames et Messieurs,

 

Avant de prononcer mon discours pour cette commémoration, je souhaite remercier l’ensemble des partenaires qui nous ont permis d’organiser tout cela, le Ministère de la Défense (l’ONACVG), la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Les Départements de la Savoie et de l’Isère, le Souvenir Français, les Savoyards du Monde et l’ACEF. Je tiens à remercier chaleureusement toutes les forces vives qui ont permis la réalisation de cette grande célébration des quatre-vingts ans du Maquis de Chartreuse. Je pense aux équipes des Conseils municipaux des deux Saint-Pierre d’Entremont, mais aussi à l’AADEC,  à Mémoire des Entremonts, aux maîtres et aux maitresses d’école de Saint-Pierre d’Entremont, d’Entremont-le Vieux et de Saint-Pierre de Chartreuse. Je pense aussi à ces habitants et propriétaires qui ont participé d’une manière ou d’une autre à la mise en place de cette grande commémoration. Merci à toutes et à tous.

Il y a 80 ans, suite au débarquement de Normandie le 6 juin 1944, radio-Londres  a lancé de nombreux appels incitant chacun à prendre ses responsabilités et à participer au maximum de ces moyens à la lutte pour permettre de libérer définitivement le territoire français du joug nazi. Un très grand nombre de jeunes entendent l’appel et rejoignent le Maquis. Ils entrevoient la fin de la guerre, ils entrevoient la victoire, ils veulent participer à l’effort ultime.

Il y a donc 80 ans, en Chartreuse, plusieurs groupes se réunissent et un camp s’organise ici, à Saint-Même. Il est muni d’un poste de commandement, d’une infirmerie, d’une armurerie, d’un centre de transmission, et même d’une prison.

Il y a 80 ans, les jeunes recrues se forment pour devenir des soldats, organiser des ravitaillements et des sabotages.

Il y a 80 ans, en juin 1944, les Allemands avec Klaus Barbie à leur tête, rentrent dans Saint-Laurent du Pont.

Il y a 80 ans, le 10 juin 1944, en pleine nuit, deux avions britanniques larguent une douzaine de containers sur l’Alpette, il s’ensuit une course contre la montre pour cacher toutes ces armes dans des trous, des grottes et les acheminer ensuite aux Marches, à Saint-Baldolph et à Entremont-le Vieux.

Il y a 80 ans, en Août 1944, la compagnie Stéphane s’installe au cirque de Saint-Même avec la consigne de mettre en place une guérilla sans merci.

Il y a 80 ans, le 13 Aout 1944 en début de matinée, 3 avions allemands plongent au niveau du cirque de Saint-Même et lâchent leurs bombes en visant l’école où étaient stockées les armes. Plusieurs blessés mais surtout un mort, le jeune Jeanot Mariette.

Il y a 80 ans, le 22 aout 1944, Grenoble et Chambéry sont libérées. La compagnie Stéphane et le Maquis de chartreuse, par sa guérilla, ses sabotages et son renseignement ont joué un rôle majeur dans cette libération.

Il y a 80 ans, le 3 septembre 1944, Le bataillon de Chartreuse est créé au sein de l’armée de libération. Il prend le relai du Maquis de Chartreuse.

Il y a 80 ans, combien de faits d’armes, combien d’actes de bravoure, mais surtout, combien de drames,  que nous pourrions encore raconter ? Beaucoup, beaucoup trop !

S’il faut saluer tous ceux qui se sont engagés pour combattre l’occupant arme au poing, il faut aussi rappeler que beaucoup ont participé à la victoire finale par tout un ensemble d’actions beaucoup moins visibles mais ô combien importantes. Je pense à ce réseau de transmission franco-polonais de Saint-Thibaut de Couz, à tous ceux qui ont travaillé à la logistique, mais aussi à tous ceux qui mériteraient le nom de Juste.

Et puis à côté de toutes ces épreuves, ces actes de bravoures, il y a la vie du quotidien, les traumatismes, le stress, la peur, les privations, les abus de pouvoir, les règlements de compte.

Combien de familles se sont retrouvées du côté de la Résistance comme du côté de la Milice ou des Allemands,  sans vraiment le vouloir.

Combien de familles ont subi des brimades, des menaces de toutes parts quand ils ne demandaient qu’à vivre normalement.

Le départ de l’occupant allemand est certes une victoire mais la vraie victoire, c’est la paix, c’est celle de réussir à retisser des liens, celle de pouvoir revivre ensemble.

C’est pour toutes ses raisons que nous nous devons de commémorer ces évènements 80 ans plus tard. C’est pour toutes ces raisons que nous avons invité toutes les générations, des plus jeunes aux plus anciennes, à venir se recueillir à la mémoire des victimes. Soyons dignes, humbles et respectueux devant tant de courage.

Vive la république !

Vive la France !”

 

Agrandir l’affiche Maquis de chartreuse

2024 c’est l’année du 80e anniversaire de la Libération.

La commémoration qui se fera le 8 juin prochain au cirque de Saint-Même a pour but premier de célébrer la mémoire des Résistants du Maquis de Chartreuse en y associant les citoyens et plus particulièrement les jeunes générations afin que les valeurs de résistance, de liberté et de paix entre les peuples soient rappelées.

lire le programme des 7 et 8 juin

Agrandir l’affiche 1944 Ils furent la flamme

Réservation sur le site de l’association

www.spectacles-voiesarde.com

OU

par téléphone au 07 60 99 31 41