HABITAT PARTAGÉ (interview)

Dernière modification le 19 mars 2021

L’équipe municipale lance un projet d’habitat participatif aux Bandets sur le terrain communal à côté de l’ancienne école. Le terrain sera subdivisé pour pouvoir conserver une centaine de m² de jardin partagé. Le reste, environ 2000m² sera vendu à un groupe de personnes pour réaliser un habitat partagé permettant d’accueillir entre 4 et 5 familles. L’habitat partagé consiste, pour un groupe de personnes, à définir et construire en commun un lieu de vie. Le groupe choisi de partager certain espaces, outils, objets et différents types de ressources : par exemple la buanderie, la chambre d’amis, le jardin, la salle de jeu, un bureau, un atelier ou encore une voiture. Le partage d’un terrain et la mise en commun de certaines parties de l’habitation peut faire baisser les prix d’acquisition du bien immobilier. Cela peut permettre à des ménages aux revenus modestes d’accéder à la propriété.

Par ce biais, les élus souhaitent continuer de dynamiser la vie locale par l’arrivée de nouveaux habitants si possible jeunes, ce qui impacterait positivement les commerces, l’école et les associations. Évidemment, cela pourrait aussi concerner des ménages locaux qui souhaiteraient rester vivre au pays.

Les constructions devront respecter le PLUI : il s’agira de logements individuels, avec au maximum un étage et des combles.

L’association UNITOIT, spécialisée dans la définition et l’accompagnement de ce type de projet va appuyer l’équipe municipale pour l’aider à monter celui-ci.

En parallèle, il serait intéressant de réfléchir à un habitat de ce type mais concernant un public plus âgé. Cela concernerait cette fois des personnes en bonne forme physique et mentale donc sans assistance médicale mais toutefois suffisamment fatiguées pour ressentir le besoin de ne plus devoir supporter les charges d’entretien d’une maison.  Si ce n’est qu’une idée, il est nécessaire d’y réfléchir dès à présent, car il semble que ce type de logement soit de plus en plus recherché. Un lieu se dessine déjà à l’entrée du village, un peu avant le cimetière puisque la commune y possède une parcelle. Il est toutefois nécessaire d’analyser ce type de projet avec un architecte pour voir ce qui est possible de réaliser sur ce terrain.

Wilfried Tissot, Maire

Interview de Wilfried Tissot, maire, sur les projets d’habitat partagé à Saint-Pierre d’Entremont (Savoie),  mardi 22 décembre 20h, sur Radio Couleur Chartreuse 106 Mhz  et 98,4 Mhz .

 

Article Habitat partagé LDL 5-1-21 édition Isère

(La photo en tête d’article vient du site d’Unitoit)