Tondre ou ne pas tondre ?

Dernière modification le 01 juin 2020

Au printemps, la végétation se réveille et l’herbe pousse dure et grasse.

La tondeuse a dormi tout l’hiver et voudrait reprendre du service. Avant de la lancer sur les pelouses, ne faut il pas réfléchir à une utilisation plus judicieuse de cette machine.

Une tonte rase régulière fait disparaitre 70% des insectes du jardin, réduisant d’autant la présence utilise d’une riche faune d’oiseaux, des petites mammifères, des vertébrés et invertébrés de toutes sortes.

Les multiples avantages à ne pas tondre partout et trop régulièrement

  • alterner zone tondue et zone « sauvage » pour le plaisir des yeux et des insectes
  • la diversité des plantes du jardin permet leur observation
  • moins tondre c’est du travail en moins
  • de la richesse en plus par la biodiversité
  • des nuisances sonores réduites pour nos oreilles et celles de nos voisins
  • un sol couvert est moins gourmand en eau
  • moins de déchets verts

Sans mettre la tondeuse à la casse, peut être pouvons nous réfléchir à moins l’utiliser, pour le plus grand bénéfice de tous !

Dans le même esprit, la Commune de Saint Pierre d’Entremont SAVOIE a mis en place depuis 2011 un fauchage raisonné des bords de voies communales : lire la suite.